18 Mar 2018

Bien choisir les membres de son conseil pour réussir !

Bien choisir les membres de son conseil pour réussir !

Les entreprises vivent ou meurent par leurs dirigeants. Le produit en soi est presque insignifiant comparé à l'influence des humains, bonne et mauvaise. Cela inclut le conseil d'administration. Les créateurs de l'entreprise doivent faire preuve d'une grande prudence lors du choix des membres de leur conseil d'administration car un conseil d'administration inexpérimenté peut faire couler une entreprise.

Pas toutes les sociétés ont le choix concernant leurs investisseurs ou leurs membres du conseil d'administration. Cependant, pensez aux investisseurs et aux membres du conseil d'administration comme votre époux. Vous allez être ensemble pendant sept à dix ans, alors assurez-vous d'avoir une bonne relation avec.

Bien que les investisseurs fassent preuve d'une diligence raisonnable à l'égard des entreprises avant de leur donner de l'argent, les créateurs d'une entreprise ne prennent pas souvent le temps de se renseigner sur leurs investisseurs. C'est une erreur. Ce n'est pas seulement votre droit, mais aussi votre devoir de faire des recherches sur vos investisseurs. Passez du temps avec eux -- apprenez à les connaître. Comprendre leurs forces et leurs faiblesses, tout comme ils comprennent les vôtres. Assurez-vous d'appeler d'autres sociétés dans lesquelles ils ont investi et de bien comprendre comment ils travaillent avec leurs placements, fonctionnent comme membre du conseil d'administration et communiquent avec le chef de la direction et la direction.

Le bon appariement

Ce n'est pas parce qu'un investisseur a un bon historique que c'est un bon candidat pour votre entreprise. Les membres de votre conseil d'administration doivent comprendre à quel point les sociétés sont fragiles à leur début. Ils doivent savoir comment placer l'entreprise dans une position plus sûre sur le marché. Peut-être que le membre a un grand nom avec une grande entreprise, mais ce n'est peut-être pas ce dont votre entreprise a besoin. Il y a de fortes chances que cette personne vous donne des conseils en fonction de ce qu'une grande société ferait, et cela peut épuiser vos ressources et votre argent. Les petites entreprises doivent être rapides et agir sans attendre. Les grandes entreprises prennent leurs décisions en fonction de leurs gros revenus et prennent des décisions lentes et bureaucratiques. Si votre investisseur ou membre potentiel du conseil d'administration ne comprend pas la différence, il ou elle pourrait ne pas vous convenir.

Quelqu'un qui est prêt à mettre les mains à la pâte

Les premiers membres du conseil d'administration doivent être plus impliqués dans l'entreprise. Par exemple, un investisseur que je connais siégeait au conseil d'administration d'une entreprise à ses débuts qui était sur le point de manquer de liquidités en 30 jours seulement. Donner des conseils ne suffisait pas. Il a travaillé avec les créateurs de l'entreprise pour élaborer un plan tactique qui leur permettrait d'attirer des clients et les liquidités dont ils avaient besoin pour survivre. Ils ont dessiné un planning sur 30 jours sur un tableau blanc. Ils ont écrit sur chaque jour un minimum de nouveaux revenus requis pour survivre sur ces 30 jours. Pendant ce temps, l'investisseur était au bureau tous les jours durant cette période pour les aider à trouver des clients et des sources de revenus supplémentaires. Un investisseur doit avoir une vision d'ensemble pour pouvoir développer la meilleure stratégie. Mais, parfois, ils ont besoin d'agir et de faire bouger les choses pour l'entreprise. Les investisseurs et les membres du conseil d'administration ne gèrent pas nécessairement l'entreprise au quotidien, mais au début, les membres du conseil font presque partie de la direction.

Ne pas oublier les compétences complémentaires

Choisissez des membres du conseil d'administration ayant une vaste expérience qui complète votre équipe de direction. Si vous êtes plutôt doué sur le côté technologique des choses, faites appel à des conseillers compétents en vente et en marketing. Si le PDG est un expert en vente, incluez un conseiller technique ou un conseiller en développement de produits. Demandez à un spécialiste des ressources humaines de réfléchir à de bonnes stratégies d'embauches. Le conseil d'administration doit compléter les compétences des membres fondateurs et apporter l'expertise nécessaire à la croissance et au développement de l'entreprise.

Eviter les personnes avides de pouvoir

Par contre, le conseil d'administration ne devrait pas diriger l'entreprise à la place du PDG. Le PDG doit encore avoir le dernier mot. Un PDG que je connais a changé d'avis sur insistance du conseil d'administration pour une embauche destinée à diriger le bureau nord-américain. Le PDG ne pensait pas que cette personne avait une bonne compréhension d'une entreprise à ses débuts, du marché ou de ses clients. Le conseil d'administration appréciait cette personne car elle avait dirigé avec succès des grandes entreprises. En fait, le conseil d'administration était composé de membres venant de grandes compagnies alors ils étaient plus à l'aise avec des gens de grandes compagnies qui partageaient leurs idées. Le PDG a engagé cette personne malgré ses appréhensions, uniquement sur recommandation du conseil d'administration. Cette embauche a failli mettre fin à son entreprise. Le nouvel embauché a dépensé la majeure partie des fonds de la compagnie sur toutes les mauvaises choses et n'a atteint aucun des objectifs de la compagnie. Cette mauvaise embauche a fait reculer l'entreprise de plusieurs années d'avancées parce qu'elle n'a pas pu obtenir un deuxième financement. Le conseil d'administration a mal conseillé le PDG parce qu'il n'avait pas d'expérience sur les débuts d'une entreprise. Aujourd'hui, cette personne m'a dit que son plus grand regret n'était pas seulement d'avoir choisi un conseil qui ne comprenait pas son entreprise, mais de suivre aveuglément leurs conseils.

Soyez aussi sélectif avec vos investisseurs et votre conseil d'administration que lorsque vous allez vous marier. Trouvez des investisseurs ayant de l'expérience dans votre marché et des entreprises en démarrage. N'essayez pas d'absolument avoir ce membre très connu pour ses succès passés. Assurez-vous que vos conseillers comprennent vraiment votre vision, votre entreprise et apportent une réelle valeur ajoutée. Discutez avec les compagnies dans leurs portefeuilles, avec leurs clients et leurs employés pour vous assurer qu'un conseiller sera le bon pour votre entreprise. Demandez comment ils réagissent dans un moment de tension, quand les choses sont difficiles, parce qu'il y aura inévitablement des moments difficiles pour vous aussi. Comment résolvent-ils les problèmes ? Comment encadrent-ils les membres fondateurs lors d'épreuves difficiles ? Refusez un mauvais investisseur ou membre si nécessaire. Plus important encore, soyez le dirigeant de votre entreprise, même après avoir choisi votre conseil d'administration. Suivez vos instincts. Il y a des chances qu'ils soient sur la bonne voie.