10 May 2019

Le guide des pièces d'or pour un investissement stable

Le guide des pièces d'or pour un investissement stable

Pour un investissement stable même en temps de crise, la meilleure solution est de choisir les pièces d'or. Ces métaux sont soumis à des conditions de vente strictes ainsi qu'à des taxes.

Acheter des pièces d'or

Investir dans de l'or physique constitue une solution efficace pour protéger votre épargne. Le marché propose différents types d'or physique et impose des conditions dans le cadre de leur achat.

Les conditions des pièces d'or

Le métal jaune doit présenter une pureté supérieure ou égale à 900 millièmes. Toutes les pièces d'or doivent être frappées après 1800. Les métaux précieux doivent avoir eu cours légal au sein de leur pays d'origine. Les prix proposés ne doivent pas excéder 80 % de la valeur de l'or qu'elles contiennent. Les monnaies commémoratives, les plaquettes en or et les médailles qui ne répondent pas à ces critères seront pesées pour déterminer leurs valeurs.

Les différents types de pièce d'or d'investissement classique

Les métaux précieux se déclinent sous une multitude de formes. Les plus classiques regroupent le Napoléon 10 et 20 francs ainsi que Vreneli Suisse. D'autres pièces présentent un format universel reconnu : le Souverain britannique, le 50 pesos mexicain, le Liberty US ainsi que les pièces bullions et les pièces lingots. La Krugerrand sud-africaine, la Mapel Leaf canadienne, le Nugget australien rassemblent les plus célèbres.

Les différents types de pièces d'or d'investissement de stature internationale

La Panda chinoise, frappée à partir de 1982, est de 24 carats. Le pays a sorti une Panda de 30 grammes en 2016. La Gold American Eagle, frappée depuis 1986, présente 22 carats. Cette pièce très prisée peut tenir la comparaison face à la Kruggerrand sud-africaine. La Britannia or anglaise a été frappée à partir de 1987 et atteint 24 carats. La Philharmonique de Vienne, frappée à partir de 1989, reste la seule pièce d'or de 1 once ayant une valeur faciale en euro.

Les impôts qui encadrent la revente d'or

La revente d'or est pénalisée par des taxes et des impôts, voici lesquels.

Une taxe imposante pour les pièces démonétisées ayant cours légal

Les pièces démonétisées ayant eu cours légal demandent soit une taxe forfaitaire fixée sur le prix de revente soit une taxe sur les plus-values. Dans le premier cas, la taxe est à hauteur de 11,5%, mais dans le deuxième cas, la taxe est de 36,2%. Ce dernier est soumis à un abattement dégressif de 5% après les deux années de détention. Après 22 ans de possession, aucune taxe n'est imposée aux pièces.

Une taxe pour chaque coût de la revente des pièces ayant cours légal

Les pièces à cours légal comme Krugerrand, Maple Leaf, Eagle sont exposées à une taxe sur les plus-values. Un impôt de 36,2 % est appliqué si le coût de la revente est supérieur à 5 000 euros. Dans le cas contraire, le propriétaire ne fait face à aucun impôt. Cette imposition est uniquement valable hors de la zone euro. Pour tout investissement, pensez à anticiper votre revente le plus tôt possible .

Acheter de l'or physique, comment faire ?

Pour garantir un achat parfaitement sécurisé, demandez les services d'un expert en matière d'investissement. Évitez les intermédiaires pour vous garder de payer des frais supplémentaires relatifs à leur commission. Beaucoup d'experts proposent leurs services pour assurer votre investissement, mais la meilleure solution est de solliciter les prestations des équipes d'AuCoffre. Cette plateforme en ligne suggère une vente d'or physique. AuCoffre propose de conserver vos lingots dans des coffres sécurisés.