Esprit d’équipe et solidarité : facteurs clés de réussite

Lors des recrutements, plusieurs sociétés recherchent des personnes pouvant travailler en autonomie, mais ayant l’esprit d’équipe. La solidarité entre les collaborateurs et l’esprit d’équipe sont essentiels pour les performances de l’organisation. Mais quels sont les facteurs clés pour réussir à créer et à renforcer l’esprit d’équipe et la solidarité en entreprise ?

Définissez des objectifs à atteindre

Inciter un salarié à développer la solidarité envers ses collaborateurs ne peut se faire du jour au lendemain. Il s’agit d’un travail de longue haleine qui ne cessera jamais dans la vie de l’entreprise. Pour que les collaborateurs soient plus enclins à travailler en équipe, il faut d’abord qu’ils aient des objectifs communs à atteindre. Ces objectifs doivent être exprimés de la manière la plus claire possible pour susciter l’intérêt des collaborateurs. Ils sont SMART, donc spécifiques, mesurables, atteignables, réalistes et temporellement définis.

En effet, des objectifs trop vagues ne stimulent pas la motivation des salariés. Après avoir défini les objectifs, il faut que chaque membre de l’équipe ait des tâches précises et un périmètre d’activité. Cela est nécessaire pour que tous les collaborateurs sachent ce qu’ils doivent faire et pourquoi sont-ils importants dans l’atteinte des objectifs.

Les compétences des membres de l’équipe doivent être complémentaires

Il est plus difficile de faire communiquer les différents membres d’une grande équipe. Pour favoriser la solidarité entre les collaborateurs, il faut, autant que possible, créer des équipes avec un nombre limité de salariés. Chaque équipe est composée de collaborateurs avec des compétences différentes, mais qui se complètent. Les salariés ne se sentiront donc pas menacés par d’autres qui possèdent les mêmes habiletés qu’eux.

Dans une petite équipe, il est plus facile de résoudre les conflits internes qu’ils se rapportent au domaine structurel ou relationnel. Comme les capacités des collaborateurs sont valorisées, ils sont plus aptes à travailler avec leurs collègues pour réussir le projet.

Cette interaction entre les collaborateurs qui composent chaque groupe permet d’améliorer l’esprit d’équipe, de travailler plus rapidement et efficacement, donc d’augmenter la productivité. En effet, les tâches sont mieux réparties et attribuées en fonction des objectifs.

Les rôles du manager pour favoriser la solidarité et l’esprit d’équipe de ses salariés

Le manager doit préserver la cohésion de l’équipe. Il doit donner l’exemple en tissant une relation avec ses employés. Il doit également considérer chaque membre de l’équipe et éviter le favoritisme. Les collaborateurs doivent pouvoir compter sur lui. Le manager a aussi comme rôle de motiver ses salariés. Cela permet aux membres du groupe de travailler en synergie et au même rythme pour être plus efficaces.

En outre, c’est le manager qui est aussi le premier responsable du développement de la communication pour que les informations passent plus rapidement et de manière fluide. La communication permet aux collaborateurs de savoir sur quelles tâches travaillent les autres, qui sont les personnes qui ont besoin d’aide, que faut-il encore faire avant de boucler le projet. La communication entre les salariés peut être développée grâce à des réunions régulières et un meilleur agencement des espaces de travail qui favorise la communication informelle.